En quelques mots, il s’agit de l’histoire d’un groupe de copains de “la Grande” des années 80 (plage de Biarritz), happés par leur passion du surf, “légèrement” plus dissipés que leurs aînés les fameux “tontons surfeurs”, mais assez talentueux pour être ultra-dominateurs sur les compétitions françaises voire internationales, malgré les quelques grammes d’alcool affichés au compteur.

Bref, on y découvre les différentes trajectoires de vie qu’un surfeur pouvait emprunter à cette époque (et la nôtre ?) avec un résultat saisissant pour ma part : une certaine nostalgie pour les “années folles” vécues par les pionniers du surf moderne et en même temps l’impression que le champ des possibles reste plus ouvert que jamais au travers des “nouvelles technologies” inaccessibles à cette époque (météo en temps réel, avions low-cost, médicaments anti-paludisme pour les voyages en zone tropicale, accessibilité des planches…).

Pour découvrir la série-documentaire, je ne peux que vous conseiller de la visionner sur Studio+ ou pour les parisiens lors du Paris Surf & Skateboard Film Festival qui aura lieu en fin de semaine au cinéma Etoile Lilas.


Pour ceux que ça intéresse, je rajoute deux articles que je trouve intéressants et complémentaires :