Le surfeur est un animal fougueux qui a soif d’aventures et de voyages mais est la plupart du temps contraint par son mode de déplacement : quelle voiture choisir qui correspond aux besoins du surfeur moderne ?

Que l’on soit un surfeur nomade en quête perpétuelle de nouveaux paysages et de nouvelles vagues ou un surfeur sédentaire qui aime pratiquer assidûment son local spot avec de temps à autres des envies d’escapades, la voiture n’en reste pas moins un outil presque indispensable au 21ème siècle.

Pour cet article, j’ai décidé de vous proposer différents modèles d’automobile pour satisfaire les différents profils (a)typiques des surfeurs : le jeune surfeur petit budget, le surfeur père de famille, le surfeur vadrouilleur, le surfeur bobo-écolo et le surfeur old school. Bien sûr, un surfeur peut appartenir à plusieurs catégories à la fois 😉 .

Plusieurs critères (non exhaustifs) pour réaliser la sélection des belles cylindrées selon le profil de surfeur : le prix, le volume intérieur (modèle 2018), la modularité, la consommation (données réelles Caradisiac) et la fiabilité (classement Auto Express).

Le Surfeur (un peu) Pauvre (mais pas trop)

Honda Jazz

Prix  : à partir de 16.900€ (neuf) / 4.990€ (occasion : 50.000 km, modèle 2004, bon état).
Volume intérieur : max.1314 L, coffre : 354 L
Modularité : Excellente. Banquette arrière fractionnable et rabattable complètement à plat et longueur de chargement max de 2,40 m (siège passager abaissé).
Consommation moyenne : 5,4 L
Fiabilité: Top 3 des citadines avec 97,19%

Jazz 1ère version (2002 – 08)

 

Commentaires : une voiture méconnue dans l’hexagone et plus connue sous d’autres latitudes sous le nom de « Fit » (la 2ème génération s’est vendue à plus de 3,5 millions d’unités à travers le monde). Derrière la mélodieuse dénomination de « Jazz », ce modèle présente un potentiel important pour un usage urbain bien sûr mais pas seulement.

  • La Honda Jazz est plutôt sobre avec une consommation réelle à peine supérieure à 5 L/100 km, la modularité est incroyable  avec les sièges « magic seats » qui peuvent se rabattre en quelques secondes (ou se placer à la verticale pour disposer des objets hauts), l’équipement est complet dès le premier niveau (merci Honda) et la fiabilité est excellente(re-merci Honda). On notera également l’existence d’une boite automatique CVT (+1.300€), très douce et économe, mais un poil en retrait sur le plan dynamique par rapport à des boites de vitesses robotisés comme la boite DSG de VW.
  • Si le prix de démarrage est élevé par rapport aux françaises (min. 16K€), le rapport prix/équipement  n’en reste pas moins avantageux. La version hybride de deuxième génération est à garder en tête. De bonnes affaires en occasion.

Le Surfeur Père de Famille

Toyota Prius

 

(A gauche) : Prius 4                                      ( A droite) : Prius 3 rechargeable

 

Prix : à partir de 30.800€ (neuf) / 10.000€ (occasion : 65.000 km, modèle 2008, bon état)
Volume intérieur : max. 1.557 L, coffre : 343 L
Modularité : Très bonne. Banquette arrière fractionnable 60/40 et rabattable presque à plat et longueur de chargement max de 2,90 m (siège passager abaissé).
Consommation moyenne : 4.2 L
Fiabilité: Top 3 des comptactes avec 96,84%

Commentaires : la star des véhicules hybrides n’est pas uniquement une championne de l’autonomie tout plein fait (environ 1.100 km avec un réservoir de 43 L) et de la conduite douce grâce à sa boite automatique CVT et sa gestion du système hybride.

  • Il s’agit également d’une voiture particulièrement fiable (la batterie électrique ne semble pas encore faire défaut sur les premiers modèles de 1998 pour des voitures affichant plusieurs centaines de milliers de km au compteur..), la modularité est très bonne, le volume est excellent malgré la présence des batteries et le confort semble avoir été amélioré avec la version 4.
  • La voiture semble sans défaut si on omet son prix relativement élevé et son esthétique non conventionnel (que je trouve personnellement réussi). Pour les familles nombreuses voir du coté de la Prius + (7 places) et pour les fous d’hybride, la Toyota Prius rechargeable, avec une autonomie tout électrique de 50Km et en option un panneau solaire sur le toit qui permet d’augmenter l’autonomie électrique de 5km par jour (environ 1.800 km par an max.).

Le Surfeur Vadrouilleur

Nissan Evalia

Prix : à partir de 18.900€ (neuf) / 11.900€ (occasion : 60.000 km, modèle 2013, bon état)
Volume intérieur : max. 2.900 L, coffre : 900 L
Modularité : de 5 à 7 places en grignotant sur le coffre (démontage facile), sièges arrières rabattables et fractionnables 60/40
Consommation moyenne : 6,2 L
Fiabilité: NC

Les planches font 230cm et dépassent de 30cm des appuis-tête.

Commentaires : la Nissan Evalia c’est un petit van au tarif abordable pour le segment et destiné au surfeur qui dispose d’une grande famille (7 places) ou de nombreuses planches. Avec une longueur de seulement 4,4 mètres, on retrouve l’encombrement d’une renault scénic, voire d’une VW Golf et la « faible » hauteur de 1,86 mètres lui permet de passer sous la totalité des barrières hauteur des parkings de plage.

  • La Nissan dispose d’un volume intérieur phénoménale (max 2.900L sièges rabattus) et peut donner des idées d’aménagement pour en faire une SurfCar de voyage. Le petit 1.5 DCI de 110cv semble faire son travail pour tracter à bon rythme tous les passagers.
  • Le faible coût d’entretien et la douceur de conduite sont d’autres points forts du véhicule mais on relèvera un confort relativement sommaire et une tenue de route perfectible. Une voiture idéal pour le surfeur qui recherche un bon rapport volume/prix.

Le Surfeur Bobo-Ecolo

Tesla modèle X

Prix : à partir de 93.030€ (neuf) / très peu de disponibilité en occasion.
Volume intérieur : max. 2.487 L, coffre : 1.597 L
Modularité : de 5 à 7 places en grignotant sur le coffre (plancher plat), sièges arrières rabattables et fractionnables 50/50.
Consommation moyenne : environ 25 KwH/100 km (environ 2 fois moins cher qu’une voiture thermique)
Fiabilité: NC

Commentaires : avec le modèle X de Tesla, on rentre dans une autre catégorie de voiture où technologie, efficacité et sobriété sont les maîtres-mots. A l’intérieur du vaisseau, on retrouve un pare-brise panoramique doté d’un (très) grand-angle de vision, un écran central géant de 17 pouces et une habitabilité importante (une capacité d’accueil de 5 à 7 places et deux coffres !). Le véhicule électrique est hors-norme pour un SUV avec ses portes-arrière « Falcon-Wings », une longueur de 5,03 mètres et une puissance combinée de 422 ch.

  • La presse automobile souligne l’agilité et les réactions saines du véhicule malgré son poids (2,4 T sur la balance) mais les points faible d’un véhicule électrique reviennent rapidement sur la table malgré une autonomie respectable allant de 270km à 410km, avec un temps de charge plus que rapide pour un véhicule électrique (80% de la batterie en une grosse demi-heure avec un superchargeur).
  • Certes, le modèle X de Tesla n’est pas à la portée de toutes les bourses (minimum 93K€), mais le surfeur richement doté devrait réfléchir à deux fois avant de faire l’impasse sur ce modèle, d’autant plus que le véhicule intègre un système de conduite autonome efficace.

Le Surfeur Old School 

Volkswagen Combi T2

Prix : à partir de 15.000€ (faible kilométrage, véhicule d’origine, bien entretenu).
Volume intérieur : max. 2. 500 L, coffre : environ 800 L
Modularité : Excellente. Parfois équipé (à la demande) d’un toit escamotable, banquette convertible, petite cuisine, le T2 est capable d’emporter jusqu’à 8 personnes.
Consommation moyenne : 12 L
Fiabilité: aléatoire selon l’entretien de ses précédents propriétaires. Les moteurs sont robustes pour l’époque.

Commentaires : si le T2 reste LE véhicule privilégiée des surfeurs des années 70, des hippies et de certains passionnés nostalgiques cela s’explique par de nombreux atouts affichés par la belle : un véhicule compact (environ 4,5 mètres), un espace généreux et un équipement relativement complet pour partir en surftrip (bloc cuisine*, toit relevable*, une table pour manger*).

  • On notera quelques défauts propres à l’âge du modèle : une consommation gloutonesque, un moteur relativement capricieux à la fiabilité douteuse (en essence et diesel) ou encore une vitesse de pointe d’un autre temps (max. 90km/h).
  • Par ailleurs, les véhicules en occasion bien entretenus ne sont pas légions et relativement chers, tout comme l’entretien, mais les plus passionnés d’entre vous n’hésiteront pas un seul instant.

*  Disponibilité variable selon les modèles.